Sexualité

L’application de rencontres Tinder est souvent associée à un coup d’un soir, un plan cul

Pourtant la revue médicale Personality and individual Differences montre que les utilisateurs de cette application n’ont pas plus de relations sexuelles que d’autres personnes. Des chercheurs d’une université norvégienne ont étudié le comportement sexuel de 600 étudiants ayant entre 19 et 29 ans. Sur l’ensemble de ces jeunes, 50 % ont déclaré utiliser ce genre d’applications mais seulement un jeune sur cinq serait actif.

Ce qui est intéressant dans cette étude est que les utilisateurs n’ont pas plus de relations sexuelles que les personnes qui draguent dans les bars. Les membres de Tinder vont principalement sur cette application pour se distraire ou quand ils s’ennuient.

Le mythe de Tinder et ses parties de jambes en l’air est donc à mettre aux oubliettes !