Sexualité

En regardant le sitcom américain Girls , on se dit que ces petites New-yorkaises n'ont pas froid aux yeux, ni ailleurs en l'occurrence... Elles vivent une sexualité totalement débridée et l'assument. Le nombre de leurs partenaires de "bunga-bunga"  est sans aucun doute bien plus élevé que celui de leur maman. 

Une tendance qui se traduirait directement dans les chiffres ? Les femmes rattraperaient-elles les hommes sur la ligne d'arrivée des conquêtes ?

Cliché n°8: Les hommes ont plus de partenaires sexuels que les femmes

Posons sans détour la question à la sexologue clinicienne Nathalie Mayor. L'idée répandue selon laquelle les hommes ont plus d'aventures sexuelles que les femmes est-elle vraie ?  "La réponse est oui ! Mais... L'écart tend clairement à diminuer. Les femmes commencent à avoir un comportement sexuel qui se rapproche de celui des hommes. Entre les années 70 et 2006, date de la dernière grande étude sur le sujet en France, le nombre de partenaires sexuels pour les hommes n'a pas bougé. Par contre, les femmes ont doublé le nombre de partenaires. Et, en six ans, je suis persuadée que le nombre a encore augmenté chez les femmes. "

C'est vrai qu'en regardant de plus près le graphique issu de l'étude Bajos, Bozon et Beltzer, du nom des chercheurs français, l'évolution entre 1970 et 2006 est assez impressionnante (1,4 partenaires contre 4,4). Cependant, l'écart avec les hommes reste très important. En 2006, les hommes annonçaient avoir en moyenne 11,6 partenaires. Nous sommes donc encore loin des 4,4 partenaires en moyenne des femmes.

Tronqués, ces chiffres ?

D'autres spécialistes, qui se sont penchés au-dessus du lit du sujet, estiment qu'hommes et femmes n'osent pas se regarder droit dans le miroir. Il y aurait toujours cette tendance à soit augmenter le nombre de partenaires lorsque l'on a des testicules, soit à en diminuer (ou ne plus se souvenir de tout) le nombre lorsque l'on a des seins... En d'autres mots, les femmes ne tiendraient compte que de ceux qui ont vraiment eu de l'importance dans leur vie affective. 

Indéniablement, les temps changent. En bien ou en mal, ce n'est pas le propos de l'article... "C'est une question d'évolution des mœurs et de société qui bouge. La liberté sexuelle est bien plus importante aujourd'hui. Les jeunes démarrent leur vie sexuelle plus précocement ... Il y a un véritable phénomène d'intense hypersexualisation des jeunes. L'accès à la pilule est généralisé. La tranche d'âge des moins de 25 ans est bien plus active", explique la spécialiste.

On ne va pas mourir bête quand même...

Avant l'avènement de l'avortement et la pilule, un sorte d'épée de Damoclès menaçait sans cesse les femmes. Devenir fille-mère il y a 50 ans, c'était la catastrophe et le rejet assuré... Après, les femmes ont pu mieux gérer leur sexualité et devenir également autonome financièrement. 

"Internet a aussi fondamentalement changé la donne... Et dans les médias, on parle presque tous les jours de triolisme, d'échangisme, de bisexualité... Les femmes ont de plus en plus envie de tenter, d'essayer. La curiosité est plus forte ! Prenons la bisexualité des femmes, elle n'est plus aussi mal vue dans notre société et est tellement évidente si vous prenez la littérature, les œuvres cinématographiques, les clips vidéos... Pour les hommes, par contre, c'est encore un sujet délicat même si l'envie de tester est bien présente".

Pourtant, dans la pratique, les choses ne sont pas aussi évidentes et les idées reçues ont la peau dure.

"Le regard moral de la société reste pesant... Les femmes ont encore peur d'être jugées. Il faudra encore beaucoup de temps pour que ce regard change. Nous sommes loin de l'égalité. Je prendrais l'exemple d'une jeune fille que j'ai rencontré récemment et qui a eu plusieurs petits amis. Elle est stigmatisée dans son environnement scolaire pour cela. Ce qui n'est pas du tout le cas des garçons qu'elle a connu. Ce n'est pas encore gagné..."'

Les femmes seront-elles toujours en "retard" sur les hommes dans cette affaire? Sans doute... Car comment caser l'amour entre le boulot, les courses, les devoirs des enfants, la piscine, le ménage...? Poser la question, c'est y répondre !


Cliché n°1: La taille du pénis est importante

Cliché n°2: Les hommes pensent plus au sexe que les femmes

Cliché n°3 : Une femme n'a plus envie de faire l'amour après une naissance

Cliché n°4: Un fantasme doit rester un fantasme

Cliché n°5: Seules les femmes simulent l'orgasme

Cliché n°6: Éjaculateur précoce un jour, éjaculateur précoce toujours ?

Cliché n°7 : Une femme ne se masturbe pas (ou peu)