Sexualité Une application, un chat bot et un sextoy connecté : le trio sur lequel mise Love Bot.

Love bot. Son nom ressemble beaucoup à une croisière cathodique qui permettait de trouver (ou renforcer) l’amour, Love Boat (La croisière s’amuse, titre en français de la série). Ici, point question de bateau. Mais son équipe s’engage à vous aider à améliorer vos performances sexuelles et à améliorer l’ambiance et la communication au sein de votre couple. À l’instar de Gavin MacLeod quand il enfilait la casquette du capitaine Merrill Stubing dans la série télévisée.

Love Bot, donc, c’est un assistant disponible sur Facebook. Il a été développé avec l’aide de la sexologue Agate Loewe. Une fois qu’on adhère à la page et qu’on souhaite entamer une discussion en mode privé, une discussion virtuelle avec un robot (chat bot) s’enclenche. Cette discussion est inspirée par les rencontres avec le thérapeute qui pose plusieurs questions afin de mieux cerner le problème et le degré de gravité. L’échange, basé sur des échanges automatiques, peut déboucher, si le problème est important ou ne trouve pas de réponse, sur un conseil logique : contacter un sexologue ou un thérapeute de couple.

À en croire les concepteurs, ce chat bot serait moins gênant que de parler à un sexologue ou thérapeute de couple. En discutant avec un interlocuteur virtuel, de façon "anonyme", les personnes seraient plus enclines à se livrer. Elles se sentiraient moins (voire pas du tout) jugées par leur interlocuteur.

Se pose une question relevant de la vie privée. Les échanges avec le robot et les questions automatiques, posées les unes à la suite des autres en fonction des réponses de la personne ("êtes-vous en couple ?" puis "votre partenaire connaît-il tous vos désirs ?" ou encore "les satisfait-il ?"), pourraient bien être enregistrés par la société et lues par le service marketing pour le développement d’un produit et/ou être revendues à d’autres partenaires.

C’est d’autant plus inquiétant que Love Bot se décline également en sextoy. Ce jouet sexuel est connecté. Autrement dit, une fois qu’on télécharge l’application, il se synchronise au smartphone et lui envoie toutes sortes de données.

Il a été baptisé "le FitBit du sexe" par le site Mashable. Il se présente sous la forme d’un anneau vibrant, relié à une application. Il se glisse sur le pénis durant l’acte sexuel. L’anneau en silicone rose ou noir enregistre les performances de la personne qui le porte et indique le nombre de calories perdues, la durée de l’activité… Et donne même des conseils et suggestions au couple pour rendre les échanges intimes plus plaisants ou plus stimulants.