Société Ces grandes hélices seront visibles de la plage. Fin 2004, elles fourniront de l'électricité pour 200.000 foyers belges

OSTENDE Elles seront visibles des plages de Wenduine et de Knokke, comme de minuscules moulins à vent au large de nos côtes. Elles, ce sont les 100 éoliennes qui devraient d'ici quelques années se dresser en mer du Nord, à quelques kilomètres seulement du littoral.
Poussé par le secrétaire d'Etat à l'Energie, l'écologiste Olivier Deleuze, le projet de ces parcs à éoliennes est audacieux, tant la Belgique reste à la traîne en matière d'énergies renouvelables. `La part d'électricité issue des énergies vertes peut atteindre 10% de la production totale. Les matières premières sont inépuisables et gratuites, c'est le vent, le soleil. Et ces sources développent l'atout majeur de ne pas encombrer les générations futures d'émissions de CO2 , de mines d'uranium et de déchets radioactifs´, expliquait-il jeudi à Ostende. Olivier Deleuze espère qu'une dizaine de parcs pourront à terme desservir un million de foyers.
Un premier parc sera installé par la compagnie C-Power (association d'Interelectra, Turbowinds et Dredging International) sur le Wenduinebank, un banc de sable au large de Wenduine (4 à 10 mètres de profondeur), situé à une distance de 6 à 11 kilomètres de la côte. Ce site accueillera une cinquantaine d'éoliennes. Coût: 9 milliards.
Cet ensemble disposera d'une puissance de 100 mégawatts et pourra desservir 100.000 familles. En comparaison, c'est 17 fois ce que produit le parc actuel d'éoliennes à Zeebrugge.

Un second parc, de puissance identique, se trouvera à 15 kilomètres du littoral, en face de Knokke. C'est le projet Seanergy, association d'Electyrabel, SPE et Jan De Nul. Il s'agira également d'une cinquantaine d'éoliennes.
Le début des travaux est prévu pour 2002. Ces deux parcs devraient être opérationnels fin 2003 ou 2004.
Les éoliennes seront séparées les unes des autres, plantées dans le sable. Des câbles sous-marins les relieront à la terre ferme, pour approvisionner le réseau électrique.
C-Power et Seanergy veulent éviter toute pollution visuelle, en sauvegardant un horizon clair et ouvert. Des dessins d'artistes montrent les éoliennes vue de la plage. C'est discret, joli même. Les moulins de Seanergy seront même peints en bleu marine, histoire de les dissimuler davantage encore.
Les éoliennes seront en outre disposées hors des routes des bateaux ou des couloirs les plus fréquentés par les oiseaux.

Photo: Simulation visuelle du parc éolien "Seanergy" vu du Zoute par temps très clair.
Les mâts sonts peint en blanc mais en réalité ils auront la couleur de la mer ce qui les rend invisibles.




Liens utiles:

www.windpower.dk

www.espace-eolien.fr

www.eole.org