Société

Selon un étude, nous perçevons l’homéopathie comme rassurante, efficace et sans effets secondaires

BRUXELLES “Pas d’antibiotiques, s’il vous plaît, docteur. Je préfère éviter.” Voilà une phrase qu’entendent de plus en plus souvent nos médecins belges en cabinet de consultation. En lieu et place des antibiotiques, de plus en plus décriés par leurs détracteurs et inutiles face aux virus, le Belge préfère l’homéopathie. Plus précisément, un Belge sur deux fait confiance à ce type de médecine non conventionnelle, dite “douce” et qui représente pour lui une solution efficace sans effets secondaires et dont l’innocuité rassure.

Une étude Ipsos réalisée au mois de mai dernier démontre, de fait, une utilisation et une fidélisation croissantes du nombre d’utilisateurs de médicaments homéopathiques en Belgique. “Avec 78 % de notoriété, l’homéopathie est totalement rentrée dans les mœurs”, témoignent les Laboratoires Boiron, spécialisés en médecine homéopathique, qui ont présenté cette semaine les résultats de cette étude. “Elle est utilisée de manière régulière par 40 % des foyers en Belgique. 55 % en font usage depuis plus de 5 ans.”

D’après les résultats de cette enquête révélatrice, les Belges perçoivent donc l’homéopathie comme rassurante, efficace et sans effets secondaires. Notamment pour soigner les maladies hivernales (49 %), les allergies (32 %), les coups, bleus, bosses (32 %) ou encore le stress (29 %), mais également pour soulager certains symptômes en accompagnement de traitement des pathologies plus lourdes.

Par contre, il apparaît que le Belge se considère comme très mal informé au sujet de l’homéopathie. 51 % de la population belge souhaiterait, par exemple, recevoir des informations de leurs médecins et de leurs pharmaciens. Internet est, du coup, très sollicité, essentiellement les sites spécialisés en santé et les forums. Les patients font également confiance aux médias et apprécient les conseils sur des articles thématiques.

“Plus de 3.000 officines, soit 60 % des pharmacies belges, sont chaque jour en contact avec nous”, soulignent les Laboratoires Boiron qui ajoutent que 47 hôpitaux ont intégré l’homéopathie dans leur quotidien. Et la tendance ne fait que s’accroître

© La Dernière Heure 2011