Société Chiffres exclusifs GFK. Les Wallons et Bruxellois en mangent un peu plus que les Flamands

BRUXELLES Alors que s'ouvre justement pendant les congés de Pâques la seconde édition du festival du chocolat à Bruges, l'institut GFK, qui sonde mois par mois toutes les dépenses d'un panel de 3.000 ménages belges représentatifs, nous dévoile les chiffres de consommation pour 2006.

En moyenne, sur la base réelle donc des tickets de caisse des ménages dans tous les commerces (chocolatiers, grandes surfaces, etc.), il en ressort que nous avons consommé en 2006 6,2 kilos de chocolat par ménage, qu'il s'agisse de tablettes, bâtons ou pralines. Le Wallon et le Bruxellois un peu plus encore que le Flamand : 6,3 kilos contre 6,1. En détail, on constate, au départ d'un indice 100 pour évaluer la moyenne du pays, que le Sud et Bruxelles sont davantage portés sur le chocolat noir et blanc, tandis que le Nord est plutôt chocolat au lait.

Côté ventes, Pâques n'est pas le sommet, contrairement à certaines idées reçues. Par rapport à un indice 100, avril se situe à 90 et août à 91 ! On note un affaissement des ventes en juillet 2006 (à cause de la canicule : 65). Les meilleures ventes se situent en décembre (indice 146), ainsi que les deux mois précédents (116). Notons que septembre est un bon mois pour les tablettes, avec la rentrée scolaire (surtout en Flandre, indice 125). Quant aux pralines, c'est indéniable, leur succès est hivernal avec un pic énorme en décembre (indice moyen de 290, et 320 au Sud du pays !) ! "Globalement, à peu près 96 % des ménages belges achètent du chocolat", note François Lambert pour GFK.

Un succès régional, très clairement, que ne dément pas Eddy Van Belle, organisateur du festival du chocolat à Bruges. Un événement qui s'ouvre à Pâques (du 6 au 10 avril cette année) et qui a attiré pas moins de 14.000 visiteurs l'année passée ! "De 72 exposants en 2006, nous passons à 106 cette année, et nous tablons sur 25.000 visiteurs. Le chocolat est un produit indémodable, qui suit les tendances actuelles". L'occasion de le déguster à toutes les sauces : bière au chocolat, foie gras chocolaté, massages au chocolat, body painting ou sculptures...



© La Dernière Heure 2007