Société Un lieu chargé de liens avec la Belgique

Dans l’interview accordée en 2014 à Pascal Vrebos, le roi Albert II avait évoqué les projets qu’il nourrissait avec la reine Paola : profiter d’une retraite bien méritée qui leur permettrait d’aller à la découverte de nouvelles villégiatures mais aussi d’artistes.

Albert et Paola étaient présents pour le concert LacMus Festival 2018 à la Villa Carlotta. Ce superbe palais de style néo-classique sur les rives du lac de Côme ouverte au public au printemps et en été, est considérée comme l’une des plus belles résidences de la région.

Erigée à la fin du 17e siècle par un banquier milanais, elle devint la propriété de la princesse Marianne d’Orange-Nassau qui l’offrit ensuite à sa fille la princesse Charlotte de Prusse lors de son mariage d’où le nom de Villa Carlotta.

On recense près de 500 espèces différentes d’arborescences et surtout un magnifique jardin à l’italienne.

Les anciens souverains belges sont arrivés à bord de leur véhicule conduit par le roi Albert II en personne. Ils ont, selon la presse locale, charmé l’assistance par leur simplicité (le roi prenant tel un touriste ordinaire de nombreux clichés).

L’occasion aussi de se souvenir que l’Italie par l’entremise d’Auguste Caprini avait offert au roi Albert l’île voisine de Comacina en 1919 pour sa bravoure lors de la Première Guerre Mondiale. Le roi la rétrocéda à l’Italie l’année suivante à condition qu’elle accueille des artistes belges.

Aujourd’hui, deux villas (une pour la communauté Wallonie-Bruxelles, l’autre pour la Flandre) hébergent des artistes en résidence. Ces liens entre les deux pays n’ont visiblement pas été oubliés.

La dernière reine d’Italie, farouche opposante à Mussolini, fut, pour la petite histoire, la sœur du roi Albert Ier, la princesse Marie José de Belgique…