Société

Depuis le début du troisième millénaire, les prix ont crû de 36,5% dans l'Union européenne. 

En Belgique, l'augmentation a été encore un peu plus élevée et atteint, pour la période 2000-2017, 38,8%. Ce sont principalement l'alcool et le tabac qui ont connu les plus fortes hausses, selon des chiffres publiés lundi par l'Office statistique européen Eurostat. L'inflation moyenne dans l'Union est restée, selon Eurostat, relativement modérée depuis 2000. Mais les différences sont importantes entre les produits. Par exemple, les prix de l'alcool et du tabac ont pratiquement doublé (+92,1%) depuis lors. L'évolution a été un peu moindre en Belgique: 74,8%.

Il n'y a pas que ces produits jugés néfastes pour la santé qui ont vu leur prix exploser. C'est aussi le cas de l'enseignement (+91,2% dans l'UE, soit la deuxième plus forte hausse). En Belgique, son prix a crû de 69,2%.

L'alimentation et les boissons non alcoolisées ont connu des évolutions plus tempérées: +48,1% en Belgique contre +43,3% dans l'UE. Les catégories habitation, eau, électricité, gaz et autres carburants ont connu la même courbe: +57,2% dans l'Union et +56,1% en Belgique.

En 17 ans, les notes des restaurants et des hôtels ont augmenté de 61% dans le Plat pays, tandis que les transports sont 39,1% plus chers. Le prix des communications a, lui, enregistré une baisse de 14,8%.

En ce qui concerne la santé - médicaments, hôpitaux, consultations, ... - la Belgique s'en sort mieux que le reste de l'UE, puisque les coûts de ce secteur ont augmenté de 17,1% chez nous, contre une moyenne européenne de 40,8%.