Société

Et si une voiture Uber commandée, n'arrivait jamais ? Désormais, cela pourrait arriver!

S'il est possible pour tout passager de noter la qualité et la convivialité d'un chauffeur Uber, il est désormais également possible pour ces derniers de donner une note relative au comportement de la personne qu'ils transportent.

L'entreprise américaine a lancé une nouvelle pratique visant à améliorer le savoir-vivre de sa clientèle. Désormais, chaque conducteur donnera une note allant de 0 à 5 étoiles au client qu'il véhicule.

Chaque incivilité peut-être retenue par le conducteur qui se permettra alors de retirer des étoiles. Le principe est simple: tous les utilisateurs d'Uber démarrent avec 5 étoiles. A chaque incivilité (arriver en retard, claquer la porte trop fort, vomir dans la voiture, donner rendez-vous à un endroit et ne pas y être, être grossier, critiquer la conduite, etc.), le chauffeur pourra retirer au client des étoiles. Uber ne demande pas à ses clients de converser durant tout le trajet mais de se montrer poli et respectueux envers la personne qui les conduit.

Si un abus de mauvais comportements est signalé, un utilisateur d'Uber peut être exclu de la plateforme et banni des services pour une durée de 6 mois. Pour cela, il devra avoir utilisé l'application au minimum 10 fois. Quand un client obtient une note plus faible, il reçoit un mail de la part d'Uber, qui les incite à améliorer leur score. En cas d'exclusion, le passager devra passer un exercice éducatif pour réactiver son compte et ainsi pouvoir refaire appel à l'entreprise de transport.

Cette nouvelle fonctionnalité de l'entreprise américaine sera testée à partir du 19 septembre en Australie et en Nouvelle-Zélande, selon des informations du site australien Yahoo 7 News. Actuellement, seulement 20% des clients d'Uber ont réussi à préserver leurs 5 étoiles.