Société

Ils sont Belges, connus, hommes d'affaires ou sportifs (et parfois les deux), mais surtout, ils sont riches. Kompany et Hazard sont devenus des marques anglaises, Poelvoorde une française et Marc Coucke une wallonne. Rencontre avec ces Belges qui dominent le marché.

Marc Coucke : L'homme qui fait merveilleMarc Coucke est devenu milliardaire en euros avec une mise de départ de 300.000 francs belges.

Mise de départ : 300000 francs belges, soit à peine 7500 euros, investis en partenariat avec Yvan Vindevogel, son pote du temps de ses études universitaires en pharmacie. Bénéfice après la vente en 2014 au groupe américain Perrigo de la société pharmaceutique Omega Pharma fondée en 1987 : 1,45 milliard d’euros, net d’impôts, sans pour autant devoir recourir à l’une ou l’autre ficelle fiscale concoctée dans un pays voisin.

Marck Coucke n’est pas le Belge le plus riche (Albert Frère est un cran au-dessus), mais il n’en est pas moins le plus médiatique, loin des cachotteries d’Alexandre Van Damme (actionnaire historique d’Interbrew devenu AB InBev), qui fuit la presse et les apparitions publiques comme la peste.

Ce bon milliard d’euros a en tout cas permis à Marc Coucke de s’installer confortablement dans le club huppé des milliardaires belges.

(...)

Duchatelet, le patron 24 carats

Du grand public belge, Roland Duchatelet est surtout connu en tant que fondateur du parti Vivant. Mais des amateurs de football, c’est aussi celui qui a investi (et rentabilisé son investissement) dans le Standard. Mais, avant tout, l’homme est un entrepreneur, notamment en tant que président de X-Trion (Melexis et F-Fab, cotées en bourse). Sans compter que Roland Duchatelet a aussi été propriétaire de la holding Elex, qui a vendu sa filiale Sensor-Nite pour 225 millions d’euros. Son épisode au Standard fut de courte durée, mais il reste propriétaire de Saint-Trond, du club hongrois de Ujspest et du club anglais de Charlton. Au total, la fortune de la famille Duchatelet est estimée à 1,5 milliard.

Stromae : Le fric et la musique

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.