Société

Nouveau: une découverte récente de chercheurs français permet désormais de détecter deux marqueurs de la fatigue dans la salive. L'Institut Vias (ex IBSR) voit d'un bon oeil pour cette future technique de contrôle des usagers par la police, alors que 28 % des Belges avouent s'endormir au volant. « On pourrait imaginer sanctionner ceux qui conduisent alors qu’ils sont trop fatigués .»

L’alcool au volant cause un accident de la route sur 5, selon l’Institut Vias. Soit l’une des principales causes de crash, après la vitesse et l’alcool. Il n’existe pourtant aucun moyen rapide pour la police de la détecter lors d’un contrôle, donc de la sanctionner. Cela pourrait bientôt changer.

(...)