Société Trois brasseurs prestigieux proposent des bières en édition très limitée.

Hasard du calendrier ?

Toujours est-il que trois brasseurs, et non des moindres, ont proposé ces derniers jours des bières très spéciales en édition très limitée, une nouvelle tendance dans un marché en quête d’innovation.

En début de semaine, Chimay proposait une nouvelle version de sa Chimay Bleue vieillie en barrique : après avoir mûri dans des fûts de chêne en 2015, dans des fûts ayant contenu du cognac en 2016, Chimay propose cette fois sa trappiste phare brassée dans des fûts ayant accueilli du rhum.

Jeudi, AB InBev proposait une énième version de la Leffe, la Caractère by Leffe, une bière ayant mûri pendant quatre semaines sur des copeaux de bois macérés dans un whisky écossais. "C’et une bière exclusive et complexe", explique Michael Dresel, maître brasseur de Caractère by Leffe.

Et vendredi, c’est au tour de la brasserie St-Feuillien de proposer une nouvelle édition limitée.

"L’idée de proposer des bières en édition limitée est née en 2015", rappelle Benoît Friart, président du conseil d’administration. "Nous voulions développer des brassins spéciaux pour apporter quelque chose de créatif et d’inventif à côté de notre gamme".

Une première bière en édition limitée a été proposée en 2016. La deuxième est désormais disponible. Elle a pour nom la Barley Wine from St-Feuillien, "une bière éphémère qui va, je l’espère, marquer son temps", sourit Alexis Briol, maître-brasseur.

Avec cette proposition , Alexis Briol souhaite casser les codes afin de pouvoir proposer de nouvelles expériences aux consommateurs. Le brassage est cette fois dit de concentration. Cette concentration permet d’avoir "plus de concentration de sucre, ce qui apporte plus de bouche à la bière", souligne le maître-brasseur.

La garde est prolongée de huit semaines avec macération de copeaux d’acacia. "C’est une bière à boire à l’aise chez soi le soir ou avec des amis".

La gamme s’élargira encore à l’avenir. "J’ai quatre idées en réserve", assure Alexis Briol.

Chimay n’est pas en reste. Des tests ont été effectués dans des barriques ayant contenu du porto. "Nous avons également mené des tests avec des barriques ayant contenu du whisky", explique Jerôme Goffinet, porte-parole de la brasserie de Chimay. "Les tests ont été concluants".

L’idée reste toutefois à l’état de projet, pour l’instant.


"Les bières belges ont une super réputation"

L’exportation est le vecteur de développement de la Brasserie St-Feuillien alors que le marché belge est plutôt difficile pour tout le monde avec une consommation tournant autour des 70 litres de bière par personne par an. La part des exportations dans l’ensemble de la production est ainsi passée de 18 % en 2010 à 41,50 % l’an dernier." Et ce n’est vraiment pas fini", assure Philippe Deraedt, managing director. "Les bières belges ont une superbe réputation. Il y a encore un grand potentiel, notamment dans les pays limitrophes".

À elle seule, la France absorbe deux-tiers des volumes exportés, grâce notamment à la présence de la St-Feuillien dans la grande distribution. Les Pays-Bas offrent aussi de belles opportunités. "Notre chance c’est qu’ils produisent très peu de bières spéciales ou artisanales". Le marché belge n’est pas pour autant oublié. Les bières de St-Feuillien seront plus présentes dans le Nord du pays.


Il n’y en aura pas pour tout le monde

Chimay a ainsi produit 15.000 bouteilles de sa trappiste bleue viellie en barriques ayant contenu du rhum. "La moitié de ces bouteilles part à l’exportation, ce qui correspond à la répartition de nos ventes globales", explique Jérôme Goffinet. Elle se retrouvera dans l’Horeca, et dans certains magasins de la grande distribution au prix de 17 euros pour 75cl.

Leffe va pour sa part produire 50.000 bouteilles de 50 cl de la version Caractère. Pour apprécier ce qui est présenté comme une petite merveille, il faudra débourser 18 euros dans la grande distribution pour un coffret lui aussi exclusif qui proposera également deux verres. Elle sera disponible à partir de mai 2017 dans un nombre limité de supermarchés et dans une centaine d’établissements Horeca.

La brasserie de la ville du Roeulx va pour sa part mettre 48.000 bouteilles de 75 cl sur le marché de sa Barley Wine from St-Feuillien. Il ne faudra pas jouer à cache-cache pour la trouver : elle est disponible en exclusivité chez Colruyt pour la grande distribution, au prix de 7 euros.