Société Les Bruxellois possédant une TV devraient économiser plus de 4.000 F!

BRUXELLES Le ministre des Finances et du Budget bruxellois, Guy Vanhengel, l’annoncera officiellement ce lundi : la redevance radio-TV ne sera plus perçue à Bruxelles à partir de l’année prochaine.
Mais cette spectaculaire suppression a un coût, évalué à 62,5 millions d’€ ou plus de 2,5 milliards de francs. Pour rattraper ce manque à gagner, la Région a donc prévu d’intégrer cette redevance dans la taxe forfaitaire régionale, revue, elle, à la hausse.
Au bout du compte, le citoyen bruxellois honnête devrait y trouver son compte. "Grâce à cette réforme, explique-t-on au cabinet du ministre, les Bruxellois qui s’acquittaient de la redevance, soit tout de même 250.000 familles, économiseront en 2002 quelque 4.398 F (109,02 €)." La taxe régionale passera ainsi à 6.656 F (165 €). Ce qui est tout de même mieux que les 11.054 F déboursés au total en 2001 pour la taxe et la redevance.
Cette nouvelle réjouira certainement les 62 % de Bruxellois qui avaient officiellement déclaré leur (s) télé (s). Il n’en sera pas de même pour les 38 % restants… "Selon nos estimations, 150.000 personnes ou familles avaient omis de déclarer leur appareil de télévision ou leur poste de radio et donc ne s’acquittaient pas de la redevance. Ils paieront toutefois bel et bien la taxe régionale (qui est, d’après le ministère, réglée par 92 % des Bruxellois, ndlr) . La fraude est donc exclue et une injustice fiscale efficacement écartée."
Cette réforme des taxes bruxelloises vise aussi à mieux structurer la fiscalité en matière sociale. La catégorie des personnes exonérées de la taxe régionale sera ainsi agrandie et devrait englober les vipos et les familles nombreuses (de plus de quatre enfants).
Un autre moyen de récupérer la manne de la redevance est d’augmenter la taxe sur les surfaces de bureaux. Identique depuis 1992, elle se verra boostée de… 28 %. La note sera donc, cette fois, plus salée pour quelque 5.400 entreprises basées en Région bruxelloise.