Société Au-delà de 4.500 euros par mois, le degré de satisfaction des Belges diminuerait.

L’argent fait-il le bonheur ? Cette question est souvent posée. Les réponses diffèrent selon les positions sociales, notamment. L’Enquête nationale du Bonheur, réalisée par le professeur Lieven Annemans (UGent) et soutenue par NN, dévoile que 7 Belges sur 10 "souhaitent des revenus plus importants".

Selon l’enquête, le revenu net normalisé est de 1.716 euros mensuels. Il ne suffirait cependant pas à rendre les Belges heureux. "Notre bonheur atteint un pic à un niveau de revenu net normalisé compris entre 4.000 et 4.500 euros", note le professeur en économie du bonheur, Lieven Annemans. Il poursuit, soulignant que les personnes les plus riches sont plus malheureuses et seules que les autres. "Si nous ne puisons du plaisir que dans les richesses matérielles, celui-ci n’est, dans tous les cas, que de courte durée", précise-t-il. "Souvent, nous observons aussi que les gens achètent des objets chers pour compenser le manque de vrai bonheur. Certains semblent en vouloir toujours plus, même lorsqu’ils possèdent déjà beaucoup. Du reste, nous constatons que dans les catégories de revenus plus élevés, la solitude a une incidence encore plus forte sur le bonheur."

(...)