Carrière et famille: la nouvelle directrice de Yahoo! ravive le débat

AFP Publié le - Mis à jour le

Société

La nouvelle boss de Yahoo! est également maman

NEW YORK A peine nommée, la nouvelle directrice générale de Yahoo! Marissa Mayer a attisé le débat en cours aux Etats-Unis sur la conciliation entre travail et famille pour les femmes, en annonçant qu'elle était enceinte.

Mme Mayer, 37 ans, qui a quitté son poste de vice-présidente chez Google pour passer chez son rival en panne de stratégie et de croissance, a annoncé sur Twitter qu'elle et son mari, l'investisseur Zachary Bogue, attendaient un "petit garçon" pour octobre.

"J'aime rester dans le rythme des choses", a-t-elle répondu au magazine Fortune.
"Mon congé maternité ne durera que quelques semaines et je vais continuer à travailler pendant ce temps-là", a ajouté celle qui a négocié un pont d'or de plus de 90 millions de dollars sur cinq ans, comme pour rassurer les actionnaires de Yahoo!

Les félicitations ont fusé sur la toile, faisant oublier que Yahoo! -- qui a annoncé mardi une baisse de 4% de son bénéfice trimestriel à 226,6 millions de dollars -- lutte pour sa survie dans le monde impitoyable de la technologie.
"Espérons qu'elle incitera les entreprises à trouver de meilleures solutions pour toutes les mamans qui travaillent", a twitté l'actrice Mia Farrow, mère de 13 enfants biologiques et adoptés.

"J'applaudis Marissa Mayer. Bravo et félicitations pour le bébé, excellente nouvelle!", a renchéri Anne-Marie Slaughter, professeur à l'université de Princeton et mère de deux enfants.

C'est cette même Mme Slaughter qui a quitté un poste important de diplomate au Département d'Etat américain pour passer plus de temps avec ses enfants, qui a relancé récemment le débat sur la question aux Etats-Unis avec un article dans le magazine The Atlantic intitulé: "Pourquoi les femmes ne peuvent toujours pas tout avoir?"

Mais une jeune mère de New York qui tient un blog sur la maternité sous le pseudo de LadydeeLG (ladydeelg.tumblr.com), Diana Limongi, s'est empressée de prodiguer ses conseils à Mme Mayer.

"Prétendre qu'elle suivra 'le rythme de son travail' (...), c'est ne pas reconnaître une réalité que nous devons accepter et avec laquelle nous devons nous réconcilier: les bébés ont besoin d'attention et les mères de temps pour s'en remettre après l'accouchement et être avec leur enfant".

Cinquième patron en un an à défiler à la tête de Yahoo!, Mme Mayer n'est cependant pas la première à pouponner, l'honneur revenant à Carol Bartz, trois enfants, remerciée en septembre dernier après avoir vainement tenté de relancer l'entreprise.

Sur les 500 plus grandes sociétés américaines recensées par Fortune, 19 seulement sont dirigées par une femme. Plusieurs d'entre elles sont mères de famille mais l'embauche d'une nouvelle directrice générale sur le point d'accoucher est sans précédent.

Sur les 34 millions de mères d'enfants de moins de 18 ans aux Etats-Unis, près de la moitié (47%) travaille à temps plein ou partiel, selon le Bureau du recensement.

Mais peu parmi elles peuvent rêver des avantages -- nourrice, garderie... -- que Mme Mayer pourra s'offrir avec son salaire mirobolant.

Aux Etats-Unis, une femme a droit à 12 semaines de congé maternité, mais sans solde et seulement si elle travaille depuis au moins un an dans une entreprise de plus de 50 personnes.

Les Etats-Unis restent le dernier pays développé où le congé maternité n'est pas payé, mais des variantes existent en fonction des Etats et des entreprises.
Maria Bailey, fondatrice du site spécialisé Bleusuitmom.com, assure que Marissa Mayer n'aura aucune difficulté à jongler entre son travail et sa vie privée.

"Il faut mettre des limites", dit-elle toutefois à l'AFP, regrettant que la société américaine regarde encore les mères siégeant dans les conseils de direction -- et pas seulement celles qui sont enceintes -- comme quelque chose de curieux.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner