Société Les motos devront y passer avant une vente d'occasion ou après un accident

BRUXELLES Selon la Febiac (Fédération belge de l'industrie de l'automobile et du cycle), qui vient de faire le point sur la question, le contrôle technique pour les motos deviendra bel et bien effectif dans le courant de l'année 2004.

Les discussions sont toujours en cours au ministère du Transport, en concertation avec les fédérations concernées (notamment des motards et du groupement des contrôles techniques). Un projet de texte est sur la table. Il doit encore être soumis aux Régions et au Conseil d'Etat.

Selon la Febiac, `l'ensemble de la procédure prendra quelques mois et il aura encore une période de transition de 18 mois après publication de l'arrêté royal dans le Moniteur, de sorte que le contrôle technique ne deviendra effectif qu'à partir de la mi-2004.´

Pour rappel, le contrôle des motos ne sera pas régi par les mêmes règles que celui des voitures. Il ne sera obligatoire que lors de la vente d'une moto d'occasion (cette obligation devra être prise en charge par le vendeur) ou après un accident (avec déclaration à la compagnie d'assurances). Les oldtimers seront exemptés de contrôle.

L'objectif principal du contrôle, explique la Febiac, est de vérifier les pièces qui influencent la sécurité. Dans les prochains mois, on définira les pièces à contrôler. Et on discutera notamment de la question des pièces que les consommateurs pourront encore remplacer eux-mêmes sans risquer un refus au contrôle technique.

Et pour terminer, une petite info encore pour les motards. La Motorbike Parade, qui lancera le prochain salon de la moto au Heysel, est prévue le vendredi 17 janvier 2003 (avec, dès 21 h 30, entrée gratuite au Salon dans la foulée). Il y a deux ans, quelque 8.000 fanatiques de la moto y avaient participé.

© La Dernière Heure 2002