Société

La moto reste le moyen de locomotion le plus dangereux, 57 fois plus que la voiture par exemple.

La plupart des accidents impliquant des motos ont lieu pendant la période s’étalant d’avril à octobre, période pendant laquelle le nombre de motards sur nos routes croit considérablement. Deux pics d’accidents sont identifiés : l’un en avril et l’autre en juillet.

En l’espace de seulement 4 ans, le nombre de motards décédés a baissé de 33 % en Wallonie. Mais les motocyclistes restent néanmoins des usagers courant un risque important d’accident. Ils ne représentent que moins de 1 % des kilomètres parcourus par l’ensemble des usagers de la route mais sont impliqués dans 8 % des accidents et représentent 14 % des tués. Selon le baromètre de l’IBSR, 66 motocyclistes sont décédés (tués sur place) sur les routes belges en 2014 dont 30 en Wallonie, les accidents mortels ayant principalement lieu durant les week-ends (53 %).

Dans deux tiers des accidents mortels concernant les motards, un problème de perception a été remarqué. Soit l’automobiliste ne voit pas le motard, soit il a du mal à évaluer la vitesse des deux roues. Ainsi, il est bon de rappeler qu’il faut être particulièrement attentif aux motos. Ces petits Ottos seront là pour vous y faire penser.