"Deux problèmes de stupéfiants par mois"

Nadia Lallemant Publié le - Mis à jour le

Société

Le dispositif de sécurité n'est pas efficace à 100%

HARSIN La boisson énergisante Virus, servie avec de la vodka rouge, a coulé à flots ce week-end au Métropolis, le dancing branché de la province de Luxembourg. Le seul remontant autorisé pour tenir le coup jusqu'au bout de la nuit au son de la house groovy qui, sans relâche, matraque les tympans.

Pas de stupéfiant? Un service interne de gardiennage, composé de cinq agents de sécurité, veille au grain. A l'entrée, le portier opère une sélection. A la tête du client? `Il faut une tenue correcte!´, précise-t-on. Après le guichet, palpation, passage au détecteur de métaux pour les hommes uniquement et contrôle des paquets de cigarettes. `Nous devons assurer la protection de nos clients, se défend-on. Cela dit, nous n'avons jamais trouvé d'armes blanches.´

Au rez-de-chaussée, le DJ Arno et les deux drag-queens The creature, les invités du week-end, mettent de l'ambiance. Les danseurs speedés gesticulent sur les podiums. Certains apprécient. D'autres moins. Ceux-là vont à l'étage où un autre DJ passe les tubes des années 70, 80 et 90. Tout à coup, le sorteur qui tenait à l'oeil les amateurs de house quitte la salle pour se rendre à l'étage où un différend oppose deux clients. Les individus suspects sont priés de quitter la pièce sur-le- champ

`Ici, il n'y a jamais de bagarre´, commente le patron, Etienne Dubois. `Depuis 1997, nous disposons d'un équipement de surveillance de pointe. Douze caméras infrarouges filment et enregistrent en temps réel. Il n'y a pas d'angle mort. Tous les faits et gestes des clients sont fixés sur la pellicule. Les cassettes sont parfois remises à la justice comme preuve.´

Le patron reconnaît que le dispositif de sécurité, mis en place à la suite de débordements, ne permet pas d'éviter tous les problèmes de stupéfiants. Il n'est, en fait, efficace qu'à 80 %.

`Certains clients, qui ignorent l'existence des caméras, parviennent, malgré le contrôle, à entrer avec des stupéfiants. Des Français et des Hollandais le plus souvent. Ils sont pris sur le fait, par la suite, par mes agents et la gendarmerie est prévenue. Nous rencontrons des problèmes liés à la consommation personnelle de drogue deux fois par mois, au deal (vente de drogue) une fois par an. Surtout du haschisch. Rarement de l'XTC, de la cocaïne ou de l'héroïne. La collaboration avec la gendarmerie est excellente.´

Cela étant dit, Etienne Dubois estime que son établissement est l'un des plus sûrs du royaume

Nadia Lallemant

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous vous faites beaucoup trop de souci pour un détail qui n’en vaut vraiment pas la peine. Lâchez prise !

Taureau

Si votre conception des choses n’est pas respectée aujourd’hui, vous êtes capable d’entrer dans une colère mémorable.

Gémeaux

Vous êtes plus enclin à vous disperser, à manquer de logique dans vos propos et vos actions. Attention !

Cancer

Vous n’avez pas trop la tête au travail. Vous laissez aller les choses à un moment où tout peut basculer. Il faut vous ressaisir.

Lion

Prévoyez un contretemps si vous avez planifié un déplacement. Tâchez d’anticiper si vous le pouvez.

Vierge

Vous vous sentez mis à l’écart. Il y a sûrement un fond de vérité à votre ressenti. Mais n’êtes-vous pas un peu responsable de la situation ?

Balance

N’attendez pas qu’un problème prenne des proportions incontrôlables pour réagir.

Scorpion

Vous dites ce que vous pensez et cela peut faire très mal. On connaît votre franchise légendaire.

Sagittaire

Évitez de prendre de nouvelles initiatives. Attendez la semaine prochaine. Vous serez plus efficace.

Capricorne

Vous vous laissez guider par votre intuition. Une fois n’est pas coutume, vous acceptez de lâcher prise.

Verseau

Vous avez une difficulté ou un obstacle à gérer. Ce n’est pas la première fois que vous y êtes confronté.

Poissons

Vous êtes contraint d’imposer des limites à des personnes qui selon vous se mêlent un peu trop de vos affaires.

Facebook