Société Rhabillée aux couleurs de Star Wars, la montagne russe la plus populaire du parc Disneyland Paris s’est Star Warsisée.

La razzia continue ! Après s’être emparé de Star Tours en mars dernier, pour une rénovation profonde, le vent de folie Star Wars a soufflé jusqu’aux rails du mythique Space Mountain. Dont la version revue et corrigée, en hommage à l’univers de la saga de George Lucas, vient d’ouvrir ses portes. Après un peu plus de quatre mois de restauration (adaptation est plus indiqué) de l’attraction, le Space Mountain est officiellement devenu le Star Wars Hyperspace Mountain. D’extérieur, l’iconique attraction garde le même look, si typique, et inspirée de l’œuvre de Jules Verne. Pas question de lui faire prendre l’apparence de l’étoile noire ! Pour autant, les lettres bleues sur la devanture donnent le ton : c’est bien dans un univers Star Warsisé que le visiteur s’apprête à pénétrer…

Comprenez qu’au lieu d’être catapulté aux confins de l’univers spatial, de croiser supernovas, météorites et autres astres stellaires, vous serez ici propulsé, en mode hyperespace, dans la peau d’un rebelle parti défier l’Empire. Ce sont des lèvres du mollusque spatial, le célèbre Amiral Ackbar, que vous recevrez vos ordres : "L’Alliance Rebelle a besoin d’aide afin de surveiller une menace qui plane sur la planète Jakku…"

Dans la peau d’un pilote de X-Wing, vous serez amené à croiser le tir de laser contre les Tie-Fighters impériaux ainsi qu’un menaçant destroyer stellaire. Le tout avec la musique, légendaire, qui fait le sel de la saga…

Enfants bienvenus

Le circuit de l’attraction étant exactement le même, la refonte est donc essentiellement audiovisuelle. Mais pas que, puisque les trains, sièges et harnais, ont également été remplacés. Bien plus confortables, alors que l’attraction était connue pour ne pas particulièrement ménager les cervicales… La position, plus basse, permet également d’élargir le public éligible : alors que le Space Mountain : Mission 2 n’était accessible qu’à partir d’1m40 sous la toise, il suffit d’1m20 pour embarquer dans ce voyage galactique. Les FastPass sont, bien entendu, toujours de la revue.

L’attraction la plus connue du monde

Ce n’est ni la plus rapide, ni la plus longue, ni la plus haute des montagnes russes du monde. Mais le Space Mountain n’a pas besoin de record pour être le plus connu et réputé des grands huit du monde. C’est Walt Disney lui-même qui y a tenu : si le Space Mountain se vit à l’intérieur, c’est parce que l’obscurité était le seul moyen de surprendre totalement le visiteur. Impossible d’anticiper le trajet du train, dans le noir ! Imaginé au cœur des années 1960, la mort de Walt Disney, ainsi que les limites technologiques de l’époque, repoussèrent la naissance du coaster à 1974, où le Magic Kingdom de Walt Disney World Floride l’accueilla le premier. Aujourd’hui, chacun des parcs à thème Disney dans le monde possède sa propre itération du Space Mountain. À une exception près : le parc Shanghai Disneyland, inauguré en juin 2016, n’a pas de Space Mountain sur son sol, mais une montagne russe sur l’univers de Tron.