Société

Hier, la société Comet Traitements a inauguré son nouveau bébé, une unité pilote de conversion des déchets organiques en carburant.

Spécialisée dans le traitement d’aciers et de métaux, l’entreprise a imaginé un procédé capable de convertir les résidus organiques restants en carburants liquides.

En clair, une vieille automobile ou une vieille machine à laver peut désormais être transformée en carburant.

Il aura fallu cinq années pour que ce projet labellisé dans le cadre du plan Marshall par le Cluster Tweed et le Pôle MecaTech voie le jour.

Cette unité a été conçue pour traiter jusqu’à 250 kilos de résidus de broyage en une heure. Ce qui signifie que 110 litres de carburant seront produits en une heure. Il faut préciser que la fraction ultime restante a déjà subi plusieurs récupérations. Celle qui sera traitée grâce à Phœnix concerne les résidus des déchets organiques après broyage.

Récemment construit sur le site d’exploitation d’Obourg, le projet Phœnix permet à Comet Traitements d’augmenter son taux de recyclage des véhicules hors d’usage. Il atteindra les 97,8 %.

Pour rappel, d’ici à 2015, l’Union européenne imposera aux sociétés d’atteindre un taux de 95 %. Comet Traitements s’impose donc largement au-dessus de la norme et cela avec deux ans d’avance.

Si l’unité pilote est aujourd’hui opérationnelle pour valider et stimuler le processus à l’échelle industrielle, la construction et l’exploitation d’une unité industrielle en Région wallonne capable de traiter 70.000 tonnes de résidus de broyage par an coûteraient près de 56 millions d’euros.

Les premiers pas peuvent être réalisés grâce à Phœnix. L’outil innovant constitue une vitrine technologique wallonne qui a nécessité un investissement de 3 millions d’euros. Son budget global s’élève à 7,5 millions d’euros, subsidié à 60 % par la Région wallonne.

À noter que le nombre de véhicules en Europe est estimé à 180 millions, dont une dizaine de millions hors d’usage.

Avec Phœnix, Comet Traitements ajoute une corde à son arc puisqu’elle était déjà spécialisée dans le traitement, la valorisation et le recyclage des résidus issus du broyage de matières métalliques arrivées en fin de vie.