Du narcissisme? Ou l’émergence du “datasexuel”?

S.C Publié le - Mis à jour le

Société

L’air du métrosexuel, c’est déjà obsolète ! Place désormais à son équivalent numérique : le “datasexuel”. Sans cesse préoccupé par ses données personnelles, il les considère comme “sexy”…

BRUXELLES Un geek ? Pas tout à fait. Le « datasexuel » nous ressemble, seulement, il est littéralement obsédé par ses données personnelles. Continuellement connecté, il estime que ses données ont un caractère sexy, stylé. Il perçoit sa vie à travers elles…

Il est certain qu’à l’heure actuelle nous produisons un amas de données sur Internet. Nous les partageons et notre vie privée s’ouvre malgré nous à la sphère publique. Il y a quelques jours, le consultant Dominic Basulto expliquait dans un article publié sur Big Think que l’origine du “datasexuel” proviendrait de l’infographie elle-même. C’est en quelque sorte, une manière stylisée de diffuser des données sur la toile. A partir de ce phénomène, toute une culture de la visualisation de ces données est née avec l’arrivée du “Quantified Self” (la métrique de soi) qui permet de se connaître par les nombres et les données.

...

Décrouvrez la suite de cet article sur Essentielle.be.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner