Société Ils étaient tous là avec un même objectif : faire entendre leur voix. Et changer les choses pour le climat.

Mère de trois enfants, Mélanie et son compagnon sont venus à la Marche pour le climat pour "éveiller la conscience de leurs enfants à la cause du climat".

Âgés de 9, 8 et 6 ans, les petits bouts sont déjà particulièrement sensibilisés au thème de l’environnement. Le climat est le fil rouge de leur année au sein de leur établissement scolaire. Être présents à la Marche pour le climat, ce dimanche 2 décembre, était donc logique aux yeux de leur maman. "C’est l’occasion de leur montrer que tout le monde est concerné. Et qu’avec un peu d’espoir, l’effet de groupe de cet après-midi pourra avoir un effet à d’autres échelles. C’est dans la continuité de ce qu’ils font et voient tous les jours."

Comme de nombreuses personnes présentes au Parc du Cinquantenaire, la famille de Mélanie ne limite pas son action à la Marche et agit pour le climat au jour le jour.

"Bien entendu, nous essayons de moins prendre la voiture", explique la mère de famille. "On n’a plus qu’une seule voiture. Puis, on essaye d’acheter en vrac autant que possible" afin de limiter les emballages de produits. "On va à l’école à pied, ou à vélo."

"Surtout à pied !" rebondit la plus grande de ses filles.

Fatigués , trempés, mais toujours motivés, les participants à la Marche pour le climat étaient reliés par deux choses, en dépit de toutes les différences d’âge et de situation : leur envie de faire "bouger les choses". Et la conscience qu’il est urgent d’intervenir pour le bien-être du climat.