Société Touchés par le virus fatal, ils se sont échoués ce lundi sur notre littoral. 14.700 animaux tués en mer du Nord depuis mai

BLANKENBERGE Après les sept cadavres retrouvés ce week-end, l'Unité de gestion de modèle mathématique de la mer du Nord (UGMM) a encore trouvé trois phoques ce lundi. Les trois animaux, morts, s'étaient échoués sur les plages de Knokke-Heist, Duinbergen et Le Coq.

`Les tests effectués sur ls corps en état de décomposition ont confirmé ce que nous craignions´, explique Nathalie Depauw, vétérinaire au Sea Life de Blankenberge. `Les trois phoques ont été touchés par le virus PDV. Depuis le début de l'été, 18 phoques atteints par cette épidémie se sont échoués sur notre littoral. Et malheureusement, nous nous attendons à d'autres cas.´

Le virus PDV... Un nom qui fait peur. A raison. On le surnomme la peste des phoques. Depuis le mois de mai, ce morbilivirus a causé la mort de 14.700 phoques sur les côtes de la mer du Nord en Europe. L'épidémie a éclaté dans le bras de mer du Kattégat au Danemark, avant de se propager le long des côtes danoises, suédoises, norvégiennes, allemandes, néerlandaises et belges. Le 2 août dernier, le virus atteignait les côtes françaises. Un phoque était retrouvé sur une plage de Boulogne. Il était donc passé au large de la côte belge...

Le virus détruit les muqueuses et les défenses immunitaires des phoques. Ce n'est pas le virus qui provoque la mort de l'animal mais celui-ci attrape toutes les maladies qui passent, notamment des pneumonies. Elément important: comme un communiqué de la Santé publique le rappelait ce lundi, le virus n'est pas dangereux pour l'homme. Il est toutefois demandé de ne pas toucher les phoques malades ou morts car ces animaux sont porteurs de maladies. Le virus est aussi létal pour les chiens et autres carnivores. Si vous trouvez un phoque malade ou mort à la Côte, prévenez la police ou les pompiers.

`Ce virus de la peste du phoque a été identifié pour la première fois en 1998´, précise le Dr Thierry Jauniaux, de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Liège. `A cette époque les premiers cas de maladie furent rapportés sur les côtes danoises. Quelque 18.000 phoques avaient été retrouvés morts en un an sur une population estimée au départ à environ 25.000 phoques.´

Les spécialistes estiment que le virus n'a jamais totalement disparu de la mer du Nord et qu'il se manifeste depuis mai sous une forme très radicale.


© La Dernière Heure 2002