Société Le nombre d’élèves optant pour le latin et le grec dans l’enseignement de transition a baissé de 7 % et 25 % en quatre ans.

Du côté des profs de langues anciennes, on ne cache pas ses inquiétudes sur l’avenir des cours et on insiste sur les nombreuses plus-values de ceux-ci.