Société C’est une des allergies les plus fréquentes des femmes, après le nickel et le parfum.

La paraphénylènediamine, surnommée PPD, aussi connue sous le nom d’aminoazobenzene, peut défigurer les femmes qui se teignent les cheveux.

Le journal Le Parisien a rapporté l’histoire d’Estelle, une jeune femme de 19 ans. Son visage a triplé de volume après une coloration. Elle a fait une réaction allergène impressionnante à un des composants de cette coloration : la PPD. À l’hôpital, son cœur s’est emballé, elle a dû recevoir une injection d’adrénaline pour être hors de danger.

Son cas est extrême. Mais les réactions allergiques à ce type de produits sont connues. Elles sont même plutôt fréquentes. Même les coiffeurs peuvent développer une réaction à ce type de produit et doivent, de facto, changer de métier ou ne plus être en contact avec ce qui provoque eczéma et démangeaisons.

Le professeur Dominique Tennstedt, dermatologue, confirme : "L’allergie à la PPD est très fréquente. Nous avons régulièrement des cas en consultation. C’est l’allergie la plus fréquente chez la femme, après celle au nickel (bijoux) et au parfum."

Il détaille les réactions dermatologiques les plus courantes liées cette allergie. "Généralement, cela survient deux à trois jours après la coloration", explique le médecin spécialiste. "Un eczéma aigu et suintant apparaît, surtout sur et autour du cuir chevelu. Parfois, cela peut être beaucoup plus grave et une hospitalisation est nécessaire."

Pour soigner ces réactions allergiques, il n’y a pas de solutions miracles. Les personnes doivent prendre un traitement à base de cortisone, à ingérer ou à appliquer localement. "S’il y a une infection, on préconise un traitement antibiotique en plus", ajoute le profeseur Tennstedt.

Il souligne que les professionnels de la coloration devraient procéder à des tests dermatologiques avant de colorer les cheveux des femmes. "La PPD est nécessaire pour les colorations foncées. Normalement, les coiffeurs doivent faire un essai derrière l’oreille", dit-il. "Ils doivent ensuite revoir la cliente, trois jours après, pour voir si tout s’est bien passé. Mais ils sont rares ceux qui le font réellement."

À la maison aussi, il faut être prudent. La PPD se retrouve dans 90 % des colorations. La notice est claire, bien que peu respectée par les femmes pressées d’avoir une chevelure noire : il faut tester le produit sur un morceau de peau et laisser passer 48 heures.

Estelle avant sa coloration:

© D.R.

Estelle après sa coloration:

© D.R.