Société Si près d’un ado sur deux se dit "connecté en permanence", la moitié d’entre eux a déjà déserté Facebook, au profit de Snapchat.

La grande théorie du vieillissement de Facebook se précise. Le phénomène n’est pas neuf mais s’accentue : la jeunesse connectée s’exile du réseau social, qui accuse désormais l’âge d’un préado entrant au secondaire.

(...)