Société Une étude Mazda montre que 9 % des Britanniques et des Italiens préfèrent une balade en voiture au sexe !

Que vous ne soyez pas d’accord avec ces 9 % d’automobilistes, on le comprend vraiment. Du reste, pourquoi faudrait-il choisir alors qu’il y a parfaitement moyen de concilier les deux ?

Plus sérieusement, l’étude commandée par Mazda au très sérieux Institut Ipsos, qui a enquêté auprès de plus de 11.000 personnes dans 11 pays d’Europe, montre une tendance qui, au fond, ne nous étonne pas vraiment, vu la passion que la voiture continue de véhiculer sur notre petite et belle planète.

Cette enquête révèle ainsi que, dans un monde automobile qui, de plus en plus, "s’automatise", deux-tiers (ou 66 % exactement) des interviewés disent vouloir avoir la possibilité de conduire eux-mêmes leur auto. Ce pourcentage grimpe même à 71 % en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Autriche et en Pologne. Assez étonnamment, seule l’Italie se situe sous cette moyenne (avec 59 % seulement favorables à la conduite disons réelle).

Parallèlement (et assez logiquement), 33 % des interrogés se disent favorables à l’apparition des voitures autonomes sur le marché, un chiffre qui tombe à 25 % en France et aux Pays-Bas (pour 29 % au Royaume-Uni). Étrangement, l’âge des personnes interrogées n’influence nullement les avis (33 % pour les 18-24 ans, 36 % pour les 25-34 et 34 % pour les 35-44 ans).

De manière assez intéressante, 69 % des gens espèrent que "les générations futures auront encore la possibilité de conduire eux-mêmes leur véhicule", sachant que, aujourd’hui, 36 % de ceux qui apprécient le fait de conduire "estiment qu’il s’agit d’un acte qui prolonge leur personnalité".

Un argument que l’on croyait avoir fait son temps et que, bien sûr, les initiateurs de cette enquête reprennent à leur compte, arguant que, contrairement à pas mal de constructeurs, Mazda cultive cette mentalité qui consiste à garder ce plaisir de conduire, le fameux Jinba Ittai si cher à la firme nippone. D’autant, dit encore l’enquête que bien des gens préfèrent encore se balader en auto que jouer sur un PC (37 %), que boire un verre avec des amis ou faire du sport (23 %), ou, donc, que faire l’amour (9 % en Italie et en Grande-Bretagne… dont 12 % de femmes pour 6 % d’hommes chez les Britons).

Et vous, qu’en pensez-vous ?