Société Michel Vandenbosche nous parle des animaux qui lui ont donné envie de devenir le militant que nous connaissons.

Gaia, l’association belge de défense des animaux, fête ses 25 ans en grande pompe cette année. À cette occasion, Michel Vandenbosche, son président et fondateur, a puisé dans ses souvenirs pour parler à la DH des animaux qui ont fait de lui le combattant qu’on connaît aujourd’hui.

"C’est avec Youki, un loulou noir, que tout a réellement commencé. Il voulait tout le temps être avec moi. J’avais moins d’un an et je ne savais pas encore parler mais on a développé une sorte de communication non verbale très forte. Youki a exercé une forte influence sur moi; il m’a fait réaliser que j’appartenais, au même titre que les animaux, à la vaste famille des êtres doués de sensibilité", explique-t-il.

© D.R.

(Le premier chien de Michel Vandenbosche est à l'origine de sa lutte pour le droit des animaux.)

25 ans après avoir fait la connaissance de Youki, qui fut son compagnon pendant quinze ans, c’est Maaike, une femelle chimpanzé qui lui a donné envie de fonder Gaia.

"Maaike est un chimpanzé qu’a reçu le roi Baudouin à l’occasion des 25 ans de l’indépendance du Congo mais le palais royal n’était pas vraiment ce qu’on peut appeler un centre d’accueil pour chimpanzés. Maaike est arrivée en Belgique dans un sac de jute jeté dans la soute. C’était une situation inacceptable. C’est avec elle que j’ai pris la décision de me consacrer aux animaux et de créer Gaia. Quand j’en ai parlé à ma mère elle m’a dit que j’étais fou de m’attaquer au Roi. Elle me voyait devenir clochard." 25 ans plus tard, Michel Vandenbosche voit encore régulièrement Maaike, qui a été confiée au zoo d’Anvers.

© D.R.

"Je l’ai encore vue la semaine passée. Je l’ai regardée pendant qu’elle dormait puis elle a ouvert les yeux et m’a regardé. Elle ne sait pas que c’est moi qui l’ai libérée mais suis convaincu qu’elle me reconnaît", confie-t-il.

De nombreux autres animaux ont suivi Youkie et Maaike et ont fortement marqué le président de Gaïa. Il raconte l’histoire de plusieurs d’entre eux dans un livre qui retrace l’histoire de son association.