Société Le médicament sera disponible l'année prochaine en Belgique

BRUXELLES L'hépatite C est une affection virale sévère du foie qui, chez de nombreux patients, débouche sur des lésions hépatiques, une cirhose, voire un cancer. Environ 170 millions d'individus dans le monde sont porteurs chroniques, et 4 à 5 millions d'individus sont contaminés chaque année. En outre, la cirrhose (décompensée) liée à l'hépatite C est la première cause de transplantation hépatique en Europe.

Le virus de l'hépatite C (VHC) est estimé toucher 100.000 personnes, ce qui représente 1% de la population en Belgique.

Le VHC a une transmission essentiellement liée à la toxicomanie intraveineuse et des antécédents de transfusion. Les pratiques de tatouage et de piercing peuvent également être à l'origine d'infections lorsque le matériel utilisé est non jetable. Une étude récemment publiée dans le New England Journal of Medecine a démontré qu'un nouveau médicament Pegasys offre un profil de tolérance amélioré par rapport au traitement standard antérieur.

Une posologie unique est proposée à tous les patients: la dose de 180 g une fois par semaine a été établie comme la plus efficace. Les conclusions des essais cliniques menés avec Pegasys en combinaison avec un autre médicament Copegus montre notamment une efficacité accrue pour tous les types de patients par rapport au traitement standard, un profil de tolérance amélioré par rapport au traitement standard, un traitement plus facile à administrer au moyen d'une seringue prête à l'emploi...

L'étude qui s'est déroulée dans 99 sites, a porté sur 1.284 patients (classés par génotype) en cours de traitement. La guérison a été obtenue pour 50% des patients cirrhotiques. Plus que quelques mois à attendre...

© La Dernière Heure 2002