Société

Pour bien profiter de son festival, boire modérément et se protéger du soleil restent les meilleurs conseils.

Après les Ardentes, LaSemo et Dour, la saison des festivals continue avec dès ce jeudi le début des Francofolies de Spa et ce vendredi le fameux Tomorrowland. Deux événements qui permettront aux spectateurs d’encore une fois bien profiter du soleil qui brille au-dessus de notre pays. Mais attention, le mélange alcool et forte chaleur ne fait pas bon ménage. Le risque de déshydratation est deux fois plus important. "De manière générale, une forte chaleur entraîne une déshydratation naturelle. Et avec de l’alcool, on se déshydrate", explique de Dr Thomas Orban, spécialiste en médecine générale et alcoologie. "Cette déshydratation entraîne d’ailleurs ce fameux coup de barre, ce mal de tête appelé aussi déshydratation cérébrale. La déshydratation a aussi un effet néfaste sur la circulation du sang, sur le fonctionnement rénal, sur l’équilibre ionique (les entrées et sorties des ions : sodium, potassium, calcium,…). A tout ça s’ajoute la déshydratation liée à la chaleur, ce qui entraîne deux fois plus de risque."

Le coma éthylique n'est pas loin

De manière générale, une personne consommant une trop grande quantité d’alcool en peu de temps aura une altération de sa conscience, "cela peut même aller jusqu’au coma éthylique, qui lui est un danger neurologique." Sous l’influence de l’alcool, les festivaliers prendront moins leur précaution face à la chaleur. "Ils seront désinhibés, dans l’euphorie ils continueront à boire de l’alcool. Ils ne penseront pas à s’hydrater avec de l’eau, à se protéger du soleil,… A ce moment-là, les barrières tombent les unes après les autres", continue le Dr Thomas Orban. Les risques de coups de chaleur, d’insolation, de coma éthylique et d’insuffisance rénale sont alors grands.

Le conseil du docteur est de consommer des boissons hydratantes donc pas de softs entre chaque prise d’alcool. Et surtout pas de bière, malgré que ce soit une boisson rafraichissante, la bière ne désaltère pas. "Il faut au moins boire deux verres d’eau pour un verre de bière. Et je conseille toujours de ne pas dépasser deux verres d’alcool la première heure et ensuite un verre par heure. Cela permet d’avoir l’état parfois recherché d’euphorie sans tomber dans un état où il y a un taux d’éthanol dans le sang trop important", conclut le médecin généraliste et alcoologue Thomas Orban. Pour éviter les mauvaises surprises, rien de tel qu’alterner l’eau et l’alcool pour profiter pleinement (et consciemment) des concerts.