Insomniaques? Vous avez peur du noir !

Publié le - Mis à jour le

Société

La Ryerson University de Toronto publie les résultats surprenants de son étude sur les causes de l'insomnie

BRUXELLES Vous vous tournez. Vous reretournez. Côté droit, côté gauche. Sur le dos ? Non, le ventre plutôt. Vos bras vous gênent, vous les coincez sous votre oreiller. Mais celui-la est trop chaud. Alors vous le mettez côté pile. Puis côté face. Vous suffoquez et retirez vos plumes. Puis les remontez jusqu'au-dessus de vos épaule. Finalement, il fait froid. Aucune de vos positions, aussi incongrues soient-elles, ne fait venir le sommeil. Ça fait longtemps que les moutons sont eux-mêmes épuisés de vous voir les compter. Vous vous demandez pourquoi vous ne parvenez pas à trouver le sommeil ?

L’étude menée par la Ryerson University révèle un facteur peu connu de l’insomnie, qui peut être difficile à admettre par certains adultes. En effet, selon les chercheurs canadiens de cette université de Toronto, l'insomnie pourrait être, dans la moitié des cas analysés, causée par la peur du noir.

Les chercheurs ont confirmé ce facteur en mesurant les clignotements des yeux des participants en réponse à des bruits soudains, durant la nuit. Les insomniaques réagissent d’autant plus que l’obscurité est profonde là où les « bons » dormeurs ne sourcillent pas.

« Les mauvais dormeurs associent l'obscurité à leur incapacité à s’endormir», explique Taryn Moss, auteur principal de l'étude.

Un conseil est régulièrement donné aux personnes insomniaques : allez dans une autre pièce, occupez-vous, lisez, changez-vous les idées... Or, pour la scientifique, cette méthode risque d'accroître la peur de l'obscurité.

Il est donc recommandé de tamiser la lumière et... de traiter la phobie.

Notez toutefois que la recherche est encore à un stade préliminaire.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner