Société Une demandeuse d’emploi de vingt-trois ans dénonce la galère des jeunes adultes.

Julie a terminé ses études en juin 2016. Un mois plus tard, son diplôme de puéricultrice et une formation en gestion de petites entreprises en poche, elle s’est inscrite au Forem. Aujourd’hui, elle n’a toujours pas reçu ses allocations d’insertion. En cause : une erreur administrative. Lorsqu’elle a déménagé l’antenne du Forem de Nivelles a fermé son dossier. Celui d’Ath en a ouvert un nouveau au lieu d’effectuer un simple changement d’adresse. Résultat ? Son stage d’insertion professionnel est revenu à la case départ.

>> "Le Forem n'aide pas les jeunes", selon notre interlocutrice. Découvrez son récit.

[...]