Société

L'affaire qui oppose Delphine Boël au roi Albert II fait grand bruit. 

L'arrêt de la Cour d'appel du 25 octobre reconnaissait que Jacques Boël n’est pas le père biologique de Delphine Boël. par conséquent, la recherche de filiation a été jugée fondée. L'arrêt ordonnait au Souverain à la retraite de se soumettre à un test génétique dans les trois mois.

Selon Het Nieuwsblad, le roi Albert II et Delphine Boël auraient été convoqués à l’hôpital Erasme la semaine prochaine. Et ce, dans le but de se soumettre au test ADN.

Me Alain Berenboom, avocat du roi Albert II, évoque, quant à lui, une "information inexacte. Le Roi n'est pas du tout convoqué la semaine prochaine pour un test ADN." Il pense que Delphine Boël aurait spontanément fait des démarches. Il souligne qu'un test ADN "ne se fait pas en présence de toutes les personnes concernées".

Il ne nous précise cependant pas si son client s'y soumettrait ou non.