Société Par Jean-Marc Ghéraille

En ces temps où le chômage frappe toujours plus fort et notamment les jeunes, il est des métiers en pénurie. Entre autres dans l'horeca où les clients ont régulièrement, et malheureusement, l'occasion de se plaindre. Jadis on les appelait garçon de café, ils étaient habillés avec élégance et classe même dans les brasseries. Aujourd'hui, vous sentez que ce personnel, du moins une frange, n'est pas qualifié ou en tout cas ni concentré ni adroit pour ce métier qui va pourtant au contact direct du public. Combien de fois ne râle-t-on pas sur le serveur ou serveuse (il y a une belle égalité hommes/femmes en la matière...) qui a pris votre commande à la volée, sans la moindre note et qui revient vers votre table parce qu'il n'a pas tout mémorisé ? Quand il n'arrive pas avec une commande totalement imparfaite...

(...)