Société

Ceux qui ont déjà tenu un Rubik's Cube dans les mains savent combien il est difficile de le résoudre. Avec de la pratique et (beaucoup) de patience, les plus acharnés peuvent améliorer leur chrono. Mais les premières fois sont souvent fastidieuses. Le créateur du jeu a ainsi mis... un mois à le reformer !

Erno Rubik a réalisé qu'en tournant les faces au hasard, il lui faudrait un temps considérable pour réarranger le cube, peut-on lire sur le site de Quartz dans des propos traduits par Slate.fr. En fait, il lui aurait fallu 1200 ans pour passer en revue toutes les combinaisons possibles. Et pour cause, il y en a quand même 43 trillions !

Même en sachant cela, Erno Rubik n'a jamais abandonné. Seul dans sa chambre, il a commencé à analyser les mouvements qui lui permettaient de créer une "couronne" et d'avancer sur le jeu. Peu à peu, ses mouvements devenaient automatiques et plus rapides. Au bout d'un mois d'entêtement, il a réussi à reformer le cube. "Je me souviens comment j'ai fièrement montré à ma mère comment j'avais trouvé la solution au problème et à quel point elle espérait qu'à partir de ce moment-là je lâcherais le cube."

Non seulement il a continué à développer son cube mais, aujourd'hui, des milliers de joueurs y passent plusieurs heures jusqu'à devenir des experts absolus en la matière. 

Ironie de l'histoire: le cube qu'Erno Rubik a passé un mois à résoudre l'est aujourd'hui en... 4,73 secondes.