Société

Une Dernière humeur signée Vincent Schmidt.

Le Belge a une brique dans le ventre, mais aussi un volant entre les mains.

Ce n’est pas le salon de l’Auto, qui a fermé ses portes hier soir, qui démentira tout l’attrait que porte le Belge aux véhicules à 4 roues.

(...)