La distribution d'électricité et de gaz wallonne pourrait bientôt fusionner

Publié le - Mis à jour le

Société

Huit intercommunales wallonnes qui se partagent actuellement la distribution de gaz et de l'électricité pourraient fusionner dans un futur proche

BRUXELLES Claude Desama, le président d'Ores, le principal gestionnaire du réseau wallon de distribution de gaz et d'électricité, a glissé jeudi devant l'assemblée générale des actionnaires avoir demandé à Ores "d'examiner les possibilités de mettre en place en Wallonie un gestionnaire de réseaux unique qui réunira et remplacera l'ensemble des actuelles intercommunales du secteur mixte".

Une information à lire vendredi dans les colonnes de nos confrères du journal Le Soir.

Actuellement, le client paye plus ou moins pour son gaz et son électricité en fonction de son lieu de résidence, à consommation identique, en raison de coûts de transport, distribution, etc, qui varient selon l'endroit.

La cause est politique, explique le journal Le Soir. Une fusion des gestionnaires de réseau de distribution, responsables de ces disparités, aurait permis de mutualiser ces coûts et si le gouvernement wallon dit y travailler, les réticences sont nombreuses, notamment en raison du nombre de mandats dans les intercommunales qui seraient fortement réduits avec une fusion.

Jeudi, Claude Desama a indiqué avoir eu des contacts positifs avec les différentes formations politiques. "Nous devrions finaliser le dossier de fusion en juillet. Il sera présenté aux intercommunales après les élections communales d'octobre. Si tout va bien, en mai 2013, nous pourrions créer un gestionnaire unique."

"Il s'agit en quelque sorte, à côté de cet Ores gestionnaire, de créer un Ores propriétaire des réseaux", poursuit-il. Cette union amènerait la disparition des huit intercommunales qui gèrent 80 pc du marché wallon.

Et le président d'Ores d'ajouter qu'on pourrait arriver à un tarif totalement harmonisé d'ici 2019.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner