La Fédération belge des motards en colère déplore l'état des routes wallonnes

Publié le - Mis à jour le

Société

"Une partie du réseau wallon est tout bonnement impraticable si on veut rouler sur deux roues en sécurité"


WAVRE Pour la Fédération belge des motards en colère (FBMC), l'état actuel des routes wallonnes est non seulement scandaleux, mais aussi criminel à certains endroits.

L'association déplore une gestion au jour le jour et constate que les communes n'ont pas de finances assez solides pour intervenir sur les voiries qui dépendent d'elles.

La FBMC demande un vaste plan de financement des travaux routiers de la part du niveau fédéral.

"Nous faisons des repérages pour nos balades et ce week-end encore, nous avons constaté qu'une partie du réseau wallon est tout bonnement impraticable si on veut rouler sur deux roues en sécurité. Je suis passé hier dans l'échangeur entre la E42 et de la E411: il y a une saignée de 30 cm de profondeur, sur plusieurs mètres, en plein tournant. C'est criminel! ", s'indigne Joe Verecke, le coprésident de la FBMC.

Pour la FBMC, l'état actuel du réseau routier wallon a atteint un point de non retour, avec la mise en danger des usagers mais aussi la mise en péril d'un pan de l'économie touristique. L'association demande une intervention financière du niveau fédéral pour que soit mis sur pied un vaste plan de rénovation des routes.

"Certaines communes wallonne ont plus de kilomètres de voirie que d'habitants: il leur faudrait des années, vu l'état de leurs finances, pour tout rénover. La situation réclame une réaction urgente", indique le président de la FBMC.

© La Dernière Heure 2011

Publicité clickBoxBanner