La voiture est la plus lente

Jean-Philippe de Vogelaere Publié le - Mis à jour le

Société Un test de mobilité réalisé ce lundi entre La Hulpe et Bruxelles

LA HULPE Lundi, 7 h 30. Chacun règle sa montre. Dans un quart d'heure, chacun va s'élancer, qui à pied pour aller rejoindre la gare en bus, qui à vélo, qui à moto, qui en voiture. Objectif? Réaliser un test grandeur nature de mobilité entre La Hulpe et la place des Armateurs, dans le quartier Nord à Bruxelles, via Groenendael et l'avenue Louise. Soit les 20,1 km d'un navetteur entre son domicile et son bureau.

Une heure plus tard, les participants à ce test ne montent pas sur un podium pour recevoir des médailles. Ils n'en confortent pas moins leur opinion de départ. Il y a d'abord les motorisés convaincus que sont Daniel Muset, qui a fait le trajet en moto, et Michaël Solé, en voiture. Le premier arrivera en tête de la course avec 45 minutes, le deuxième en bon dernier avec 58 minutes de trajet: «La moto reste vraiment la parade. Même aujourd'hui où l'avenue Franklin Roosevelt était bouchée sur toute sa longueur, et trop étroite pour se faufiler!»

Entre les deux, Philippe Matthis aura réalisé les 20,1 km à vélo en 49 minutes: «C'est vrai que j'ai de l'endurance et que j'aime cela. J'avais aussi la chance de pouvoir couper au plus court. Il n'empêche que je vois mal un automobiliste troquer sa voiture pour un deux-roues lorsque le trajet dépasse dix kilomètres. A moins d'aimer le sport et de disposer d'une douche à son travail!»

Reste Michel Pleeck, qui a fait le trajet en train et en 52 minutes. Il était, lui, néanmoins ravi: «On dirait que la journée sans voiture à Bruxelles a porté ses fruits. Il y avait plus de monde que d'habitude. J'ai heureusement pu faire la causette avant de trouver une place assise. J'aurais cependant pu gagner une place dans le concours, mais le train avait quelques minutes de retard. Comme d'habitude, pourrait-on dire...»

© La Dernière Heure 2005

Jean-Philippe de Vogelaere