Société

Le bien-être de la population est en légère diminution en Belgique francophone, selon le 3e baromètre sur la confiance et le bien-être des mutualités socialistes Solidaris, présenté vendredi. 

L'écart entre les mieux et les moins bien lotis se creuse, accentuant les inégalités sociales. L'indice global de bien-être est en diminution pour la première fois en trois ans, passant de 56,4 à 54,5 sur une échelle de 100, selon le baromètre qui a interrogé 1.057 personnes en septembre 2017.

Cette baisse s'explique notamment par une moindre impression d'être en bonne santé auprès des personnes interrogées. L'indice santé est ainsi en recul de 5 points par rapport à l'année précédente, à 59. De plus, 75% des citoyens pensent que le système de santé belge est de bonne qualité, mais 66% estiment que la qualité des soins est menacée.

Une évolution que Solidaris attribue aux mesures implémentées au cours des dernières années, limitant l'accès aux soins de santé à tous et réduisant le remboursement de certains médicaments, notamment.

Autre constat: les inégalités sociales grandissent sensiblement. Les 10% de la population qui se sentent le mieux atteignent un indice de bien-être global de 82,3, tandis que les 10% qui se sentent le moins bien tombent jusqu'à 23,9. L'écart entre les deux est passé de 54,3 points en 2015 à 58,4 en 2017.

La différence entre hommes et femmes est notable en la matière: l'indice bien-être est de 57,8 pour les premiers et de 51,7 pour les secondes, une disparité qui a pratiquement doublé en trois ans.

Le baromètre Solidaris relève toutefois un point positif concernant les relations humaines, qui semblent s'améliorer. Sept sondés sur 10 se disent heureux de leur vie amoureuse, 63% se sentent épanouis dans leur sexualité et 72% estiment pouvoir compter sur leurs amis.