Société Touchée par la mort du cafetier belge suite à l’échec de l’organisation de son concert Stars 80, Julie Pietri livre sa version.

"La société belge en charge du booking des artistes programmés pour cet événement a contacté par SMS les agents de ces derniers, vers 2 heures du matin, en leur indiquant que la prestation était annulée sans autre explication", a ainsi écrit l’interprète d’Eve lève-toi sur son compte Facebook en réaction aux articles de presse qui mettaient en cause les artistes dans la mort soudaine - à 61 ans - de l’organisateur Francis Nysen, lequel a mis fin à ses jours suite à la non-venue des stars des années 80 à son concert (faute de cachets, selon les rumeurs). "Nous avons pu constater, comme le nombreux public et les fans présents ce dimanche 22 octobre 2017, que le concert avait bien lieu maintenant uniquement les artistes belges. Il est important de savoir que le règlement des cachets des artistes, à l’avance, est une fausse information car il est réglé le jour même de la prestation, comme le stipulent les contrats."

"On n’est pas responsables de cette situation"

Si certains artistes tels que Claude Barzotti, Mike Alison et Franky Vincent avaient bien fait le déplacement du côté du hall omnisports de Grivegnée le 22 octobre dernier, cela n’a pas suffi pour calmer la colère de l’assistance. Avant d’adresser ses sincères condoléances à la famille de la victime, Julie Pietri a donc voulu rétablir la vérité auprès de ses fans, peinée par cette polémique. "Nous souhaitions réagir à tout ce que l’on a pu lire car malgré l’issue tragique de cette affaire, les artistes ne sont en aucun cas responsables de cette situation et tout était prévu pour qu’ils soient présents et qu’ils assurent leur prestation ce 22 octobre 2017. Il est regrettable de mettre en cause leur bonne foi alors qu’ils sont victimes de cette tragédie."

Lundi passé, Francis Nysen avait été porté disparu. Sa compagne avait reçu un SMS de sa part qui ressemblait à un adieu. Il avait alors laissé son portefeuille et ses médicaments à son domicile. Son camion a finalement été retrouvé le long de la Meuse à Ben-Ahin. Le parquet a rapidement conclu qu’il s’agissait d’un suicide.