Société Noces d'albâtre pour Léonie et Raymond: 75 ans de mariage!

BRUXELLES La main dans la main. C'est bien souvent comme cela que vous pouvez surprendre Léonie et Raymond Vanhecke en leur rendant visite au New Home, avenue Masoin, à Jette. A l'approche de la Saint-Valentin, c'est une belle preuve d'amour que s'est donné ce couple tout au long de son existence. Pensez: Raymond, 100 ans le 4 février prochain, et Léonie, centenaire le 15 novembre de cette année, ont fêté en juin dernier leurs noces d'albâtre: 75 ans de mariage.
Raymond a rencontré sa chère et tendre sur son lieu de travail. `C'était à la Banque d'Outre-Mer, nous confie-t-il. L'institution qui allait devenir plus tard la Générale de Banque. Il a commencé aux titres coupons. Léonie, qui travaillait déjà là, devait lui apprendre le métier. Elle lui a fait compter les petits coupons. Une tâche ingrate dont personne ne voulait. Comme quoi, qui aime bien, châtie bien´, sourient leurs enfants Louis et Sophie.

En 1925, les deux tourtereaux se sont passé la bague au doigt devant Adolphe Buyl, le bourgmestre ixellois dont l'avenue homonyme est bien connue des étudiants de l'ULB.

`J'ai failli renverser Léopold II´

Mais l'anecdote familiale la plus célèbre et donc préférée, c'est sans nul doute la rencontre-collision de Raymond avec le roi Léopold II.

`C'était en 1905, j'avais 4 ans et demi. J'avais vu le Roi à l'inauguration du monument consacré à Léopold 1er . Le lendemain, je faisais de la course à pied. Et je courais dans les allées du domaine du Stuyvenberg. Tout à coup, comme je courais vite, j'ai buté dans les jambes d'un homme très grand. Il a failli tomber à la renverse. Vous courez vite mon garçon , m'a-t-il dit. Et savez-vous qui je suis? Oui Monsieur, vous êtes le Roi, je vous ai vu hier´

Devenu au cours de sa carrière un spécialiste dans la détection de la fausse monnaie, Raymond a passé 46 ans dans la vie active au service des monnaies étrangères de la banque. Retraité, il s'est attaqué à établir la liste la plus complète des nombres premiers, sans calculette ou ordinateur. Un travail, paraît-il, apprécié des astronomes anglo-saxons.

Le couple le plus âgé de Belgique se prépare à célébrer comme il se doit ce vendredi les 100 ans de Raymond, entouré de ses deux enfants, deux petits-enfants et deux arrière-petits-enfants.

Le plus beau souvenir de Raymond et Léonie? `L'exposition universelle´ . Celle de 1958? `Non, non, celle de 1910. On est encore de la Belle Epoque, savez-vous´