Société Une bonne nouvelle pour les apiculteurs, qui militent depuis 26 ans pour cette reconnaissance.

Soupir de soulagement chez Promiel, une association d’apiculteurs wallons. Après plus de 25 ans de démarches en tous genres, le miel de la région devrait enfin bénéficier d’une Indication géographique protégée (IGP).

Après avoir connu de nombreux temps d’arrêt, le projet a finalement pu bénéficier du soutien d’Agrilabel, la coupole qui élabore les cahiers des charges à destination de la Commission européenne pour ce type de dossier. En effet, le 10 avril dernier, René Collin, le ministre de l’Agriculture, a signé l’arrêt ministériel officialisant la demande d’enregistrement par l’Union Européenne de la dénomination "miel wallon" en tant qu’IGP. La finalisation du dossier au niveau européen est attendue pour le début de l’année prochaine.

Ce label représente énormément pour Promiel. "L’IGP, c’est un moyen de mettre en valeur le travail de l’apiculteur. On espère aussi avoir plus de ventes et susciter des vocations auprès des jeunes", explique Robert Lequeux, apiculteur wallon.

Et pour les consommateurs ? "C’est la garantie d’avoir un produit naturel qui répond à ses attentes en matière de qualité et c’est un plus pour le terroir. C’est comme pour le fromage de Herve, ça donne une belle image de la ville. La plupart des miels de grande surface, on ne sait pas de quel pays ils viennent. Avec un label, les consommateurs sauront enfin que leur miel vient de Wallonie. C’est pas beau ça ? C’est ça le terroir !", s’enthousiasme-t-il.

Quelles sont les particularités qui valent au miel wallon de décrocher le fameux label ? D’après les producteurs, il se définit par son lien avec la flore de Wallonie, sa fraicheur et sa qualité mais il est surtout... tartinable !

Pour valider cette particularité, Promiel a dû se prétêr à de nombreux tests de tartinabilité, ce qui, d’après Robert Lequeux, explique en partie la longueur des démarches. "On a dû passer par des laboratoires qui ont mis au point un contrôle de la tartinabilité du miel.Ça a pris beaucoup de temps."