Société La faille découverte par Twitter illustre encore son caractère obsolète. L’identification biométrique est bien plus sûre

Twitter a donc invité tous les utilisateurs de l’oiseau bleu à changer leur mot de passe. Grosse panique ? Pas vraiment. Le réseau social a identifié une faille interne, non exploitée par d’éventuels cybercriminels, mais potentiellement dangereuse.

Sans trop entrer dans les détails techniques, Twitter, qui crypte les mots de passe via lesquels vous vous identifiez, aurait conservé indûment un registre avec vos (vrais) mots de passe (avant qu’ils ne soient cryptés, donc). On le répète : (...)