Société Pour Marie Maurisse, journaliste et auteure d’un livre sur le porno, il est nécessaire que notre société évolue pour mieux éduquer les jeunes au porno et à leur sexualité.

Journaliste d’investigation pour le quotidien Le Monde en France pour lequel elle est correspondante en Suisse depuis une dizaine d’années, Marie Maurisse a enquêté pendant trois ans sur le milieu des films X et les coulisses de l’industrie de la pornographie. Afin d’y parvenir, elle a sillonné les quatre coins du globe, de la Porn Valley aux États-Unis, surnommé l’Hollywood du film X, jusqu’à Budapest où de nombreux producteurs délocalisent aujourd’hui leur industrie du sexe. Tout au long de son livre, Planète Porn (aux Éditions Stock, 224 p., 18 euros), la jeune journaliste originaire de Toulouse analyse le phénomène de disruption qui touche le monde du X, qu’elle compare avec ce qui est arrivé aux taxis face à l’avènement d’Uber. En effet, la gratuité du porno sur le web et l’accès en illimité ont bouleversé les pratiques. Entretien garanti sans tabou.

Pourquoi avez-vous décidé d’enquêter sur le milieu de la pornographie sur le web ?