Société

Pour 9 personnes sur 10, cela doit être un petit plaisir quotidien

BRUXELLES On est les champions ! Six pays, 6.000 sondés (janvier 2008), dont les Belges. Et ils apparaissent, au terme de cette enquête Ipsos, comme les n° 1 incontestés en matière de consommation de chocolat, les plus gros dévoreurs d'Europe. Juste retour des choses pour un pays qui tire sa réputation de quelques produits phares, chocolat en tête, devant les bières, les moules et les frites !

Sur les 6.000 consommateurs interrogés à la demande de Barry Callebaut, il y avait donc des Belges, des Français, des Suisses, des Britanniques, des Allemands et des Américains. Et nous apparaissons comme les plus gourmands (6 kilos par an par personne). Surtout en ce qui concerne le chocolat plaisir , le chocolat de base, pas les nouvelles variétés lancées ces dernières années, riches en antioxydants, par exemple, ou autre chocolat fonctionnel ...

"Les Belges accordent encore plus d'importance au plaisir qu'aux soins", dit-on chez Callebaut. Ainsi, les Belges sont 7 % seulement à manger du chocolat fonctionnel une fois par mois au moins; là où les Américains sont 14 % et les Suisses 12 %...

Pour le reste, 43 % des Belges disent que leur consommation de chocolat va d'une fois par jour à plusieurs fois par semaine, 13 % seulement n'en mangent jamais. 6 Belges sur 10 en mangent au moins quelques fois par mois (64 %). Enfin, pour 9 Belges sur 10, le chocolat doit s'apprécier au quotidien, aucune occasion spéciale n'étant nécessaire pour en déguster.

Le chocolat santé, nous l'avons souligné, n'est pas très prisé, mais un sondé sur 6 l'a déjà essayé et 1 sur 15 en mange au moins une fois par mois. À ce sujet, un Belge sur 6 recherche avec impatience un chocolat qui l'aide à se relaxer, 1 sur 8 craque pour le chocolat qui influence positivement son humeur ou qui affûte sa mémoire. Du coup, Callebaut conclut que ses équipes de chercheurs travaillent actuellement sur toute une série de produits nouveaux et intéressants, notamment un chocolat dont il est prouvé scientifiquement qu'il améliore le bien-être émotionnel en "remontant naturellement le moral du consommateur" : on attend de tester !



© La Dernière Heure 2008