Société

En 2016, le préjudice occasionné aux agriculteurs était estimé à 17.363 euros.

En cas de préjudice occasionné par du grand gibier (cerfs, sangliers, chevreuils etc.), ce sont les chasseurs titulaires du droit de chasse pour la zone concernée qui sont considérés comme responsables et doivent dédommager les agriculteurs!