Société L’élimination des selles du chien est le moyen le plus efficace de prévenir l’infection

Depuis le début de cet été, le soleil est très généreux, nous invitant aux sorties fréquentes dans les espaces publics : parcs et jardins ou plaines de jeux. Mais malheureusement, nous constatons que ces espaces sont trop souvent encore souillés de déjections canines.

Outre leur aspect extrêmement désagréable pour nous, ces déjections représentent également un réel danger potentiel pour la santé, tant de nos compagnons à quatre pattes que pour nous humains…

Un risque non-négligeable à prendre en considération !

Les déjections canines sont un habitat extrêmement favorable pour les ascaris, des vers parasites qui vivent dans les intestins des chiens et chats, et à l’occasion dans les nôtres, même si ce cas de figure reste plus marginal dans nos pays au vu de nos règles d’hygiène de vie.

Invisibles à l’œil nu , les œufs de ces ascaris sont susceptibles de survivre de nombreux mois sur le sol, et les chiens peuvent facilement se contaminer en fouillant dans les déjections de leurs congénères. Si on ne peut pas les voir au moment de la contamination, les vers ont cependant des effets discrets, mais réels sur la santé du chien.

Pas de maladie frappante, à moins que votre compagnon à quatre pattes ne soit réellement très gravement contaminé, mais une faiblesse générale et un risque important de malnutrition.

Il est donc possible qu’un chien en souffre et contamine les autres chiens du quartier sans que personne ne remarque quoi que ce soit !

Le danger sanitaire existe donc incontestablement…

Les chiots nés d’une mère infectée et parasitée dans le passé pourront être porteurs de l’ascaris avant la naissance. Ceci est vrai même si la mère est négative au test de détection de l’ascaris parce que les larves (vers immatures) s’enkystent dans le tissu musculaire de la mère et ne sont pas détectées par le test qui détecte les adultes.

Le chiot peut également être contaminé au moment de la tétée. Les larves de l’ascaris peuvent se retrouver dans les mamelles et le lait pendant toute la période d’allaitement des chiots.

Le chiot, comme l’adulte, peuvent tous deux s’infecter en avalant des œufs d’ascaris contenant des larves infectieuses.

Après l’éclosion des œufs dans l’estomac et le petit intestin du chien, les larves migrent vers les muscles, le foie et les poumons. Après plusieurs semaines, la larve retourne dans l’intestin et passe à l’état de ver adulte. Quand ce ver commence à se reproduire, de nouveaux œufs sont émis dans les matières fécales du chien et le cycle de vie du ver est complété.

Les œufs de l’ascaris émis dans les selles d’un chien peuvent infecter d’autres chiens. Mais il existe bien d’autres sources potentielles de contamination telles que vers de terre, petits rongeurs.. Mieux vaut le savoir !

Les ascaris, en grand nombre, peuvent provoquer une perte de poids, un ballonnement chez le jeune et affaiblir l’adulte. On peut noter aussi une perte de l’appétit, des vomissements, parfois de la diarrhée.

Une trop forte infestation peut être fatale au jeune chien. Le traitement est très simple. Plusieurs médicaments efficaces, et sans danger, sont disponibles pour détruire les ascaris dans l’intestin du chien. Certains de ces médicaments anesthésient le ver qui est éliminé par la défécation du chien. Les vers vivants ou morts se retrouvent dans les selles du chien. Leur grande taille les rend visibles. Il faut, au moins, deux à trois traitements, administrés à intervalle de 2 à 4 semaines.

Aucun de ces traitements ne peut tuer le ver avant sa maturité. Les œufs sont très résistants aux désinfectants les plus courants et même aux pires conditions de l’environnement. Par conséquent, l’élimination des selles du chien est le moyen le plus efficace de prévenir l’infection.

La première méthode pour lutter contre les vers consiste à ramasser les crottes de son chien et à les jeter dans la poubelle la plus proche. Ce geste diminuera très fort les risques de contamination en plus d’être un acte civique, qui rendra les promenades de tous les piétons plus agréables, et d’éviter dans certains cas une amende salée.

Cette lutte contre les ascaris est essentielle car ces derniers représentent un risque non négligeable de contamination pour l’homme… Les enfants sont les personnes les plus particulièrement à risque (contamination possible dans les bacs à sable souillés de déjections canines) et pourraient avoir des problèmes de santé s’ils venaient à être infectés.

N’hésitez pas à parler de tout ceci avec votre vétérinaire… et pour obtenir encore plus de conseils sur la santé, l’éducation ou l’alimentation de votre chien, une seule bonne adresse : www.royalcanin.be