Société

La ministre de l'Éducation, Marie-Martine Schyns (cdH) va ouvrir des séances de formation, accessibles à plus de 400 éducateurs, dans le cadre de la lutte contre la violence et le harcèlement, rapportent les titres Sudpresse mercredi.

Une étude de l'UCL (sur des élèves âgés de 10 à 19 ans), indique que 16 % des élèves ont déjà été victimes de harcèlement scolaire; 14 % pouvaient même être qualifiés de "harceleurs". "Le Pacte pour un enseignement d'excellence fait du développement de la prévention et de la lutte contre la violence et le harcèlement une priorité, précise la ministre Schyns. "Il est indispensable d'assurer une préparation adéquate du personnel scolaire pour gérer la problématique de la violence".

Une série de séances de formation seront prévues pour les éducateurs, de l'enseignement fondamental et secondaire, ordinaire ou spécialisé, en fonction depuis au moins cinq années, soit 420 personnes. La formation durera deux jours.

L'accent sera mis sur la "co-construction" de stratégies permanentes visant à prévenir, à gérer et à résoudre un conflit ou une situation de violence physique ou psychologique. "La question du harcèlement et du cyberharcèlement sera également abordée", précise la ministre.