Les enfants souffrent longtemps du tabagisme de leurs parents

Publié le - Mis à jour le

Société

Il a déjà été montré que le tabagisme passif est nocif mais il s'agit de la première étude dans le monde examinant ses effets à long terme

BRUXELLES Les enfants exposés à la fumée de cigarette de leurs parents courent un risque plus grand de souffrir plus tard de graves problèmes de santé cadiovasculaires, souligne une étude australienne publiée mercredi.

L'Institut de recherche Menzies en Tasmanie a récupéré des données d'une étude australienne et finlandaise qui avait examiné il y a 20 ans des enfants, devenus aujourd'hui des trentenaires.

L'étude de ces données montre que ceux exposés à un tabagisme passif pendant leur enfance ont moins d'élasticité dans leurs artères, indicateur d'une mauvaise santé cardiovasculaire.

Il a déjà été montré que le tabagisme passif est nocif mais il s'agit de la première étude dans le monde examinant ses effets à long terme sur l'état des vaisseaux sanguins, a noté l'auteur de la recherche Seana Gall.

"Nous avons regardé l'élasticité des vaisseaux en mesurant la capacité de l'artère du bras à se détendre et se contracter", a-t-elle expliqué. "Nous avons trouvé que les personnes exposées au tabagisme de leurs parents lorsqu'ils étaient enfants avaient moins d'élasticité artérielle, un indicateur d'une faible santé cardiovasculaire".

"Ces effets ont été observés jusqu'à 27 ans après (l'enfance), ce qui suggère un effet irréversible et à long terme du tabagisme passif pendant l'enfance sur l'état des artères", a précisé la chercheuse.

Pour ses résultats, l'étude a pris en compte le tabagisme, ou l'absence de tabagisme, de ces personnes devenues adultes.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner